Recyclage du plastique : un bonus-malus dès 2019

Recyclage du plastique : un bonus-malus dès 2019

En France, le recyclage du plastique n’est pas encore inné, avec seulement ¼ du plastique recyclé. Face à ce fléau écologique, la Commission Européenne continue à envisager de nouvelles mesures, dont un bonus-malus dès 2019 qui touchera directement les consommateurs français.

Le recyclage du plastique devient une priorité pour l’Union européenne

Le plastique est partout, et les chiffres font froid dans le dos : 46 milliards de bouteilles de plastique, 2,5 milliards d’emballages alimentaires pour les repas à emporter, 36,4 milliards de pailles utilisées...

Face à ce nouveau défi écologique de plus en plus préoccupant, le gouvernement et l’Union Européenne prennent des mesures pour limiter l’usage du plastique, réduire les déchets et stopper cette pollution qui contamine nos océans.

Un quart du plastique recyclé en France

Actuellement, le taux de recyclage du plastique est très faible. Selon une enquête menée par 60 millions de consommateurs, le taux de recyclage du plastique en France en 2016 était de seulement 26% pour l’ensemble des emballages plastiques utilisés. On est encore loin du 100% de taux de recyclage souhaité par le gouvernement d’ici 2025 !

De nombreux objets amenés à disparaître !

Avant d’atteindre ce taux de recyclage idéal, la Commission européenne met actuellement en place et prévoit certaines mesures pour encourager la réduction des déchets plastiques.
Adieu donc aux cotons-tiges en plastique, couverts et assiettes à usage unique dès 2020, pailles ou encore tiges de ballons, qui devront désormais être fabriqués dans des matériaux plus durables ou réutilisables.

Quelles sont les mesures de réduction des déchets à venir ?

Un bonus-malus dès 2019 pour généraliser le recyclage du plastique

Pour généraliser le recyclage du plastique, le gouvernement a annoncé un système de bonus-malus dès l’année 2019 qui touchera directement les Français : une bouteille d’eau fabriquée en plastique non recyclée coûtera ainsi jusqu’à 10% plus cher.

Ce bonus-malus concernera surtout les grandes marques et s’appliquera à un certain nombre de produits comme les produits en plastique à usage unique, les pailles ou encore les gobelets en plastique, qui seront définitivement interdits à la vente l’année suivante.

Vers un système de caution pour améliorer la réduction des déchets ?

Un système de caution pourrait également voir le jour ces prochains mois. Concrètement, le consommateur paiera à l’achat une sorte de caution, qu’il récupérera ensuite sous forme d’argent ou de bon d’achat une fois restituée.

Ce système de caution pourrait déjà être testé prochainement de façon bénévole, afin de sensibiliser la population au recyclage du plastique et à la réduction des déchets.

Top