Zoom sur le contrat de transition écologique

Zoom sur le contrat de transition écologique

Annoncés au mois de juillet 2017 par Nicolas Hulot lors du Plan Climat, les contrats de transition écologique commencent à prendre forme : 13 projets sont en cours, sur les 20 prévus pour cette année. A qui s’adressent-ils et quels sont leurs objectifs ?

Qu’est ce que le contrat de transition écologique (CTE) ?

Le contrat de transition écologique est un accord conclu entre plusieurs acteurs du territoire autour du développement durable et de la mise en place d’actions concrètes et mesurables.

L’objectif : réduire l’empreinte écologique et encourager le développement durable

Lancé à la fin de l’année 2017, cet engagement a pour but d’accélérer la mise en place des mesures prises par la France au cours des derniers sommets internationaux pour réduire l’empreinte écologique du pays.

Un accord global entre plusieurs acteurs

Il s’adresse principalement aux territoires ayant connu des difficultés industrielles et implique la participation et l’engagement de plusieurs parties prenantes : citoyens, acteurs économiques et sociaux, ou encore élus locaux.

Un pari pour l’avenir et pour le développement économique

Réalisé en concertation avec les entreprises du territoire, le contrat de transition écologique permettra à terme de renforcer le tissu économique local, de parier sur le développement durable ces prochaines années et de dynamiser la création d’emplois.

40% des territoires français ne savent pas vraiment quelles actions effectuer pour s’engager sur la voie du développement durable. Un effort de sensibilisation doit donc être mené pour encourager la généralisation du contrat de transition écologique au sein du territoire national.

Un contrat de transition écologique qui s’adapte aux spécificités des territoires

Le contrat de transition écologique (CTE) s’adapte sur le territoire sur lequel il est conclu. Ainsi, chaque territoire peut mettre en place des actions adaptées en fonction de ses moyens et de ses possibilités : énergies renouvelables pour l’un, agriculture raisonnée ou biologique pour l’autre ou encore protection de la biodiversité font partie des actions concrètes à mettre en place.
Il ne s’agit pas que d’un simple accord. Chaque action prise doit être mise en place, mesurée et évaluée, pour parvenir à des objectifs de résultats précis et réalistes.

Evolution et application du CTE

Fin juillet 2018, 5 premiers contrats de transition écologique ont été signés : le département de la Corrèze, de la Communauté urbaine d’Arras (Nord), de la Communauté du Pont du Gard, de la Communauté de communes du pays Châtillonnais et du Territoire côte Ouest (TCO) de l’Ile de La Réunion.

4 autres seront lancés courant septembre 2018. 3 autres sont en cours. Au total, ce sont 20 accords qui devraient être conclus durant l’année 2018.

Top